LA GRATUITÉ DE L’ÉCOLE SECONDAIRE, UNE NÉCESSITÉ AU TOGO

mercredi 29 juin 2016
par AYINDO Célèstine
popularité : 1%

Pour une éducation de qualité pour tous, le Togo a adopté la gratuité de l’école au préscolaire et au primaire conformément aux recommandations de Dakar en 2000. Cette mesure a permis d’augmenter le taux de scolarité au primaire, mais de nombreux enfants ne terminent pas leur cours primaire. Le gouvernement a réduit les frais de scolarité au secondaire, mais ce dernier reste toujours inaccessible à une majorité d’élèves après le cours primaire. La Fédération des Syndicats de l’Education Nationale (FESEN) affiliée à l’Internationale de l’Education (IE), dans le souci d’amener le gouvernement togolais à adopter une éducation gratuite au secondaire, demande à tous les enseignants togolais de soutenir la déclaration du Comité Syndical Francophone de l’Education et de la Formation (CSFEF), en vue du sommet de la francophonie qui se tiendra à Madagascar les 26 et 27 novembre 2016 en suivant ce lien. Cette déclaration recommande en particulier de faire en sorte que toutes les filles et tous les garçons suivent, sur un pied d’égalité, un cycle complet d’enseignement primaire et secondaire gratuit et de qualité. Cet objectif de gratuité et de qualité ne pourra pas être atteint au Togo si le foisonnement des écoles privées se poursuit. En ce sens, la FESEN dit non à la privatisation et à la marchandisation de l’éducation au Togo et œuvre pour les meilleures conditions de vie et de travail des enseignants afin d’atteindre une éducation de qualité pour tous.


Navigation

Articles de la rubrique

  • LA GRATUITÉ DE L’ÉCOLE SECONDAIRE, UNE NÉCESSITÉ AU TOGO