CELEBRATION DE LA JOURNEE DU 5 OCTOBRE 2013 AU TOGO

mardi 21 janvier 2014
par AYINDO Célèstine
popularité : 9%

Au TOGO, la journée mondiale des enseignants (JME) a été célébrée tout comme partout dans le monde. Tout a commencé avec les réunions au cours desquelles le contenu du message envoyé par l’Internationale de l’Education a été étudié par la Fédération des Syndicats de l’Education Nationale (FESEN) et la Fédération Nationale des Syndicats des Enseignants du Togo (FENASYET) En prélude à cette célébration, des tracts ont été confectionnés et acheminés dans toutes les localités du Togo. Le contenu du tract invite : Le gouvernement à :
-  La reconnaissance de l’enseignement comme un service public
-  La gratuité de l’école de base jusqu’au baccalauréat
-  La subvention et un meilleur contrôle des établissements scolaires et universitaires privés.
-  La formation initiale et continue des enseignants
-  L’amélioration des conditions de travail et de vie des enseignants Les enseignant à :
-  Une prise de conscience de leurs devoirs
-  Un partenariat franc avec les acteurs du système éducatif Les parents à :
-  Un meilleur encadrement des enfants dans leur cellule familiale
-  Une prise de conscience de leur responsabilité vis-à-vis de leurs enfants

En outre, les camarades des deux fédérations syndicales ont pris d’assaut les studios des médias publics et privés en l’occurrence les radios et télévisions pour véhiculer le message du 5 Octobre 2013, qui, cette année, a pour thème : « LES ENSEIGNANT(e)S PRENNENT L’INITIATIVE D’UN ENSEIGNEMENT DE QUALITE » Les camarades des deux fédérations ont animé des émissions durant la période du 1er au 10 Octobre 2013 tout en insistant surtout sur les éléments forts du contenu du message entre autre l’enseignement de qualité doit être offerte gratuitement par les pouvoirs publics. Cette journée a été une fois encore pour les enseignants de réfléchir sur leurs conditions de travail et de vie. C’est la grande salle de CESAL, séminaire de tokoin, qui a servie de cadre à une conférence de presse organisée par les deux fédérations de syndicats de l’enseignement affiliés à l’Internationale de l’éducation (IE). En plus des membres des syndicats de ces fédérations, étaient présents, les représentant du ministère de l’enseignement supérieur, de l’enseignement préscolaire et primaire, de l’enseignement technique et de l’industrie, de la FASPAREL (Fédération des Associations des parents d’élèves), de l’UNAPEP (Union Nationale des associations des parents d’élèves du publique, de la direction de l’enseignement confessionnel, des ONG et des journalistes des organes de presse tant national qu’international . Le secrétaire général, le camarade Essotina BOYODE pour la FESEN et le secrétaire Adjoint le camarade TOSSOU pour la FENASYET, ont saisi cette opportunité pour définir et commenter le thème de la 19ème Journée Mondiale des Enseignants, retracer les besoins actuels des enseignants et inviter tous les acteurs du système éducatif du Togo à une mobilisation pour une éducation de qualité. Le thème de cette année, ont-ils fait comprendre est un appel pathétique en faveur des enseignants(es), de part le monde entier, pour une mobilisation accrue permettant d’atteindre l’éducation de qualité. Pour les camarades BOYODE et TOSSOU, l’éducation de qualité sera une réalité si tous les partenaires du système éducatif, gouvernement, promoteurs privés laïcs et confessionnels, parents d’élèves, conjuguent leurs efforts. Rappelons que le contenu du message du 5 octobre 2013 a été envoyé sous pli fermé au Ministre des Enseignements primaire et secondaire. Il est à noter que les secrétaires préfectoraux de la FESEN et de la FENASYET étaient chargés de porter le contenu du tract aux représentants du pouvoir central dans tous chefs lieux de préfectures. C’est sur une note de satisfaction que les participants se sont séparés tout en espérant que les assises de l’éducation tant souhaitées par le chef de l’Etat se tiennent dans les jours à venir et que d’elles sortiront des solutions idoines pour une éducation de qualité.

Les deux fédérations remercient nos partenaires de l’éduction pour leur appui multiforme.

Anani GOOBYH Secrétaire fédéral chargé de l’organisation à la FESEN